Comment calculer la ventilation d’une cabine de peinture ?

ventilation cabine de peinture

Lorsque vous pulvérisez de la peinture dans une cabine de peinture, vous devez évacuer les fumées de la zone de travail. En effet, à des concentrations suffisamment élevées, les fumées causent des problèmes de santé et peuvent même entraîner des blessures graves. Les fumées sont évacuées de la zone à l’aide d’un ventilateur d’extraction. Ce ventilateur d’extraction doit être correctement dimensionné pour déplacer suffisamment d’air hors de la zone de travail. Contrairement aux cabines traditionnelles, une cabine de peinture gonflable avec ventilation  est conçue avec les mesures qu’il faut et ne nécessite donc pas de calcul. Le dimensionnement est déterminé en CPM (pieds cubes par minute) et dépend de la superficie en pieds carrés de la cabine de peinture. Voici les étapes à suivre pour bien choisir la ventilation :

Étape 1

Mesurez la longueur et la largeur de la face de la cabine. Il s’agit de l’ouverture à l’arrière de la cabine, d’où l’air sera expulsé. L’ouverture doit couvrir toute la zone de travail.

Étape 2

Multipliez la longueur et la largeur pour obtenir la surface de la face de la cabine. Par exemple, si les mesures sont de 2,5 m sur 4 m, la surface de la cabine est de 10 m².

Étape 3

Convertissez la surface trouvée en pieds carrés, via un convertisseur comme celui-ci.

Étape 4

Multipliez la surface de la cabine en pieds carrés par 100 pieds par minute pour obtenir le CFM.

Cent pieds par minute est la norme pour le mouvement de l’air dans la zone de la cabine.

En utilisant l’exemple ci-dessus, 10 m² convertis en 107,639 pieds carrés multipliés par 100 pieds par minute donnent 10763,9 CFM (pieds cubes par minute). C’est la taille du ventilateur nécessaire.