L’application du vernis est l’étape ultime qui permet de certifier de la bonne finition d’un travail de remise de peinture sur une voiture. Cependant, il s’agit aussi d’une étape qui peut malheureusement révéler les multiples défauts cachés lors de la peinture. Il est donc important de tenir compte d’un certain nombre de paramètres avant et pendant le vernissage. Voici ce que vous devriez retenir à ce sujet.

Bonne préparation du support, bon rapport de mélange et bonne température du vernis

La bonne préparation de votre support est un critère qui peut influencer d’une façon ou d’une autre le vernissage du véhicule. Commencez donc à procéder au ponçage de la surface à vernir de sorte à la lustrer et l’exempter de toute saleté. Évitez aussi pendant cette étape, un ponçage ou un lustrage excessif au risque d’une suppression excessive de micronage de couche. Vous pourriez impacter négativement le niveau d’ancrage de votre vernis.

Techniquement, le vernis n’est pas la seule substance à appliquer à la surface de votre voiture. En effet, il s’agit d’un mélange intégrant aussi le durcisseur et accessoirement le diluant. Un bon rapport de mélange de chacun de ces constituants garantira viscosité, fluidité, court délai de séchage et bonne finition à votre vernis lors de l’application. Les indications que vous devriez suivre pour un résultat optimal sont toujours mentionnées par le fabricant de la cabine peinture gonflable.

Avant l’application proprement dite du vernis, assurez-vous d’avoir sélectionné la bonne température. Généralement, il est recommandé de rester dans une plage de 20 à 25 ° Celsius. Cependant, cette information peut toutefois varier. Suivez donc rigoureusement les consignes du fabricant. Tenez aussi compte de la température du cadre où vous vous trouvez. Sauf indication contraire du fabricant de votre vernis, visez cette fois-ci un intervalle de 20 à 23 ° Celsius pour de bonnes conditions d’application.

Bon réglage du pistolet d’application et bon mode d’application du vernis

Le pistolet d’application est l’équipement qui vous permettra de diffuser le vernis sur votre voiture. Un mauvais réglage risque donc de biaiser le résultat escompté. Selon la notice de votre vernis, le fabricant du vernis peut exiger pour votre pistolet d’application des valeurs précises à respecter obligatoirement pour un meilleur rendu. Le plus souvent, c’est le mode pression et ouverture de buse qui est requis. Néanmoins, priorisez l’information du fabricant. Pour faire court, le flux de votre pistolet d’application doit émettre des couches plus élargies et atomiques pour une meilleure couverture du support.

Pendant que vous appliquez vos vernis, abstenez-vous de surcharger de vernis certains compartiments de l’automobile surtout quand ils sont orientés verticalement. Vous éviterez ainsi les coulures et d’autres défauts de vernissage. Soyez aussi rigoureux sur la distance entre la surface de l’automobile et le pistolet. Gardez un sens d’application linéaire et surtout, ne variez pas la vitesse de vernissage de peur de provoquer une mauvaise finition.

Par contre, si vous utilisez un vernis de type UHS (ultra haut extrait sec), vous devez d’abord appliquer une couche préalable pour humidifier la surface du support à vernir. Il s’agit généralement d’une couche superficielle et fine. Quant à la seconde couche, la pulvérisation doit être plus conséquente avec une vitesse d’application basse.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Offre de bienvenue : ça vous dit un Code exclusif de -10% ?
Nous vous l'envoyons instantanément par mail !
    RECEVOIR MON CODE